RECHERCHER      
Phytosanitaire : Maladies de conservation

Le principal verrou sanitaire de la culture de pêches / nectarines est le développement de monilia, et plus généralement de maladies de conservation, à l’approche de la récolte, et surtout, en post-récolte.

Si le choix variétal et la mise en œuvre des mesures prophylactiques adaptées doit permettre de limiter les risques, la lutte chimique reste un moyen incontournable de lutte. Cependant, malgré un choix non négligeable de produits efficaces et homologués, les conditions climatiques à l’approche de la maturité restent prépondérantes. En situation difficile, aucune stratégie ne donne réellement satisfaction.

Document :
- Maladies de conservation