RECHERCHER      
Lutte contre le monilia et maladies de conservation 2016

Deux années d’essais en conditions de forte pression, ont permis de comparer deux méthodes prophylactiques à un TNT, contre le monilia sur fruits en verger de pêcher Bio :

  • le BNA Pro en traitement d’hiver pour assainir des arbres présentant des chancres et des momies de monilia sur pêcher en Bio,

  • une prophylaxie manuelle à l’approche de la récolte.

Malgré l’absence de dégâts sur fleurs et rameaux, des symptômes sur fruits apparaissent tôt, dès le début du mois de juillet, sur les trois modalités.

Les deux essais 2014 et 2015 vont dans le même sens : le BNA PRO utilisé en sortie d’hiver tend à limiter le développement des fruits pourris en verger. Selon les années, les résultats sont significativement différents du témoin non traité ou pas.

A contrario, une prophylaxie manuelle à l’approche de la récolte, consistant à tomber au sol les fruits pourris et les rameaux avec chancres au fur et à mesure de leur apparition est contre-productive, y compris si l’on s’arrête à 14 jours de la récolte. Cette intervention augmente significativement le nombre de fruits pourris en verger.

Enfin, aucune différence de conservation des fruits en post-récolte n’est décelée, quelle que soit l’année ou la modalité comparée.

En 2016, la prophylaxie manuelle est à nouveau testée, mais avec enlèvement et destruction des fruits pourris, au fur et à mesure de leur apparition.

 

Document :
- Lutte contre le monilia et maladies de conservation